• Bienvenue

     

    Bienvenue

     

    Bienvenue

     

     

    Bienvenue 

     

    Bienvenue 

     

     

     

     

     

    Bienvenue

     

     

     

     

    La courbe de tes yeux de Paul Eluard

    La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,
    Un rond de danse et de douceur,
    Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
    Et si je ne sais plus tout ce que j’ai vécu
    C’est que tes yeux ne m’ont pas toujours vu. 

    Feuilles de jour et mousse de rosée,
    Roseaux du vent, sourires parfumés,
    Ailes couvrant le monde de lumière,
    Bateaux chargés du ciel et de la mer,
    Chasseurs des bruits et sources des couleurs, 

    Parfums éclos d’une couvée d’aurores
    Qui gît toujours sur la paille des astres,
    Comme le jour dépend de l’innocence
    Le monde entier dépend de tes yeux purs
    Et tout mon sang coule dans leurs regards. 

    Paul Eluard, Capitale de la douleur, 1926

     

     

     

     

     

    Tu te racontes

    Esther Granek

    Tu te racontes sans le savoir
    même quand tu poses et fais semblant.
    Tes gestes sont comme le miroir
    de tes pensées d’hier, de maintenant.

    De toi tu n’arrêtes de parler
    tout en ne cessant de te taire.
    Tu es, malgré toi, livre ouvert
    qui traduit ton langage codé.

    Souvent rien qu’un tic te résume.
    En lui s’abrite ton amertume
    et dans chacun de tes mouvements
    tu trahis tes rêves latents.

    Pourtant tu te tiens sur tes gardes
    et à personne ne te confies.
    A quoi cela sert-il, ma fille ?
    puisque tous tes secrets bavardent…

    Esther Granek, Ballades et réflexions à ma façon, 1978

     

     

     

     

     

    Bonjour,vous êtes chez Frisette59

     

    Que ne suis-je !

     

    Esther GRANEK

    Recueil : "Je cours après mon ombre" 

    Extrait de ce poème

    Si j’étais fenêtre
    Cette fenêtre
    Où tu écris
    Mes vitres te seraient
    Miroir
    Et je t’y caresserais
    Le visage
    Du bout de mes reflets

    Fenêtre que ne suis-je !

     

     

     

     

     

    "Ton visage est comme une symphonie

    Qui chante doucement en moi

    Ton visage est une mélodie

    Que je répète mille fois"

    Esther Granek

     

    Bienvenue

     

    Carpe Diem